|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Expo KUBRICK ...à brac
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anthony



Inscrit le: 26 Nov 2002
Messages: 947
Localisation: Bombay (Paris 10ème)

MessagePosté le: Lun Fév 13, 2012 3:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il est bien ce débat!

J'ai pas tout lu de manière attentive, mais je suis d'accord avec vous quand vous parlez du "meilleur film historique de tous les temps" en parlant de Barry Lindon. J'estime en effet que depuis 75, il n'y a plus eu de film historique... Et encore, BL ne traite pas un fait historique en particulier.

Aussi je regrette infiniment l'abandon de son projet sur Napo. Peut-être aurait-il rendu au corse la place qui est la sienne: le contener à ordure.

Bonaparte a été fait par une bande de financier, défait par eux, et élevé au rang de dieu par l'école républicaine depuis 200 ans, alors que ce mec n'était qu'un nain dans tous les sens du terme.

Une question: cet immense coffret sur le "lost Napoleon" de Kubrick, on le trouve où? Parce-que moi je ne l'ai jamais vu nulle part...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Juin 29, 2013 1:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Anthony a écrit:

Une question: cet immense coffret sur le "lost Napoleon" de Kubrick, on le trouve où? Parce-que moi je ne l'ai jamais vu nulle part...

Bonne question.

En attendant...

C'était à l'occasion du dernier festival de Cannes.
Il parle d'une mini-série.








This year's Cannes jury president Steven Spielberg, whose "Lincoln" won two Oscars out of 12 nominations, has not lost his taste for recreating history. The filmmaker has begun developing Stanley Kubrick's "Napoleon" screenplay as a miniseries. Spielberg, who collaborated with Kubrick on 2001's "A.I.," is working with Kubrick's family to bring the abandoned 1970s project to TV.
The Stanley Kubrick exhibit currently on view at LACMA offers a room full of extensive documents and artifacts for "Napoleon" (see above), including a letter to actor Oskar Werner ("Jules and Jim," "Fahrenheit 451") offering him the eponymous role, and a polite rejection letter from Audrey Hepburn, turning down the part of Josephine. The project was ultimately put aside after it proved to have a multitude of budget and production challenges, as envisioned by perfectionist Kubrick.

Jeffrey Wells believes that Kubrick's "Napoleon" would have been a reprise of the movie Kubrick made instead when UA and MGM wouldn't back his ambitious period epic, the languorously gorgeous pre-Napoleonic "Barry Lyndon," which pioneered the use of low-light naturalistic cinematography. You can read the "Napoleon" script here.

Spielberg tributed Kubrick last October at a LACMA gala held on the eve of the exhibition's opening. If this miniseries gets made, it will be yet another example of major film talent turning to television to back the large-scale projects that Hollywood eschews. (Spielbergh's done big-budget TV before, of course, from HBO's "Band of Brothers," which broke out Damian Lewis, to "Pacific.")


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Juin 29, 2013 1:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sinon, il y a un film qui sort en ce moment.

Un doc passionnant sur les dessous d'un film culte de Kubrick.
Et qui dit culte dit "cherchons des messages cachés !". Forcément.

Enfin, ici, il semble que l'exercice s'y prête particulièrement bien.





En 1980, Stanley Kubrick signe Shining, qui deviendra un classique du cinéma d’horreur. A la fois admiré et vilipendé, le film est considéré comme une œuvre marquante du genre par de nombreux experts, tandis que d’autres estiment qu’il est le résultat du travail bâclé d’un cinéaste de légende se fourvoyant totalement.

Entre ces deux extrêmes, on trouve cependant les théories du complot de fans acharnés du film, convaincus d’avoir décrypté les messages secrets de Shining. Habilement et souvent drôlatiquement monté à partir d’images du chef-d’oeuvre de Kubrick et d’autres films, le documentaire Room 237 laisse ainsi s’exprimer les voix de cinq « exégètes », lesquels y développent leurs intrigantes théories.

Symboles dissimulés, références à Apollo 11 et lecture complotiste, interprétations obsessionnelles faisant du génocide des Indiens d’Amérique ou de la Shoah les véritables sujets du film… Rodney Ascher offre aux cinéphiles l’amusant spectacle de cette obstination des cinq experts à attribuer l’une ou l’autre intention au maître. Room 237, film autour d’un film, met ainsi au jour la fascination qu’exerce toujours Shining, trente-deux ans après sa sortie…





Dans son livre d'entretiens avec le critique Michel Ciment, Stanley Kubrick disait de son film "Shining": "De cette histoire, je ne veux donner aucune explication rationnelle. Je préfère utiliser des termes musicaux et parler de motifs, de variations et de résonnances. Avec ce genre de récit, quand on essaie de faire une analyse explicite, on a tendance à le réduire à une espèce d'absurdité ultra-limpide".

On peut dire aujourd'hui, 33 ans après la sortie en salles de son Shining, que Kubrick n'a pas été entendu. Ou très peu. Peu de films ont autant excité l'imagination de ses spectateurs. C'est à notre tour d'ouvrir la fameuse chambre 237 et de voir si nous sommes encore capable de faire la différence entre le travail du critique et le délire du geek, entre la beauté de l'exercice analytique et la camisole de force


http://www.franceinter.fr/emission-pendant-les-travaux-le-cinema-reste-ouvert-pourquoi-shining-nous-fait-il-delirer





Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com