|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Disparition de Gilles Verlant...
Aller à la page 1, 2  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Ven Sep 20, 2013 5:22 pm    Sujet du message: Disparition de Gilles Verlant... Répondre en citant

Atroce et con.
Je suis touché, ému.



Rien que pour sa bio de Gainsbourg et son amour évident des Beatles et... de bonne musique, ça me le faisait compter comme un "copain".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Sep 20, 2013 5:28 pm    Sujet du message: Re: Disparition de Gilles Verlant... Répondre en citant

Je viens d'entendre ça aussi.

Autant sur le cul que toi Shocked


Un mec que j'appréciais particulièrement aussi.
Pour plein de raisons. Celles que tu cites mais pas que.

Je l'avais croisé une fois ou deux. Adorable. Chaleureux et tout.
Autant le journaliste que l'homme.

Je ne reviendrai pas sur le triste épisode de Mons.
Il n'en mérite pas autant. Un gars avec un aussi bon esprit.

Non, vraiment pas. Un mec bien.
Comme dirait Serge : classieux.

Grand respect à lui.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Sep 20, 2013 5:39 pm    Sujet du message: Re: Disparition de Gilles Verlant... Répondre en citant

La mort con, en plus.


Le journaliste musical Gilles Verlant est mort, à 56 ans, dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 septembre, a annoncé France Info sur Twitter, confirmant une information de RTL. Il a succombé aux suites d'une chute dans un escalier.


Antoine De Caunes va sûrement accuser le coup ce soir sur Canal.
C'est avec lui que je l'ai connu aux côtés de Karl Zéro et Pierre Carles (P.A.K.G. qu'ils s'étaient surnommés) ...belle époque Sad

Il avait son style particulier. Toujours enthousiate. Et un humour "belge" sans égal.
Je vois dans les hommage le titre ENFANT DU ROCK qui lui va comme un gant.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Ven Sep 20, 2013 7:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un rapide hommage lui a été rendu ce soir par Antoine De Caunes sur Canal Plus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2013 10:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui rapide. Rap Rap Rapidoooooooooo !





Un message de Loïc Picaud, histoire d'une amitié autour de Gainsbourg.

Gilles, je garderai cette photo et de nombreux souvenirs partagés avec toi
qui m'a tendu la plume et m'a laissé la main sur McCartney, Bowie, l'Odyssée
du rock français et L'intégrale Gainsbourg.
Notre passion pour les disques et les "vieux papiers", ton rire solidement accroché,
tes anecdotes, ton optimisme envers et contre tout, les "trépidations de la machine Verlant"
...ta profonde gentillesse et ta grande générosité. Ça fait beaucoup pour un seul homme.
Nombreux sont ceux qui ont partagé ce sentiment aujourd'hui.
Je me souviendrai aussi de mon "entretien d'embauche"...
Tu me manques déjà.
Toutes mes pensées sont tournées vers Victor et Oscar à qui j'adresse mes sincères
condoléances et leur souhaite beaucoup de courage.
Adieu camarade.
Loïc Picaud




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2013 4:46 pm    Sujet du message: Re: Disparition de Gilles Verlant... Répondre en citant

maxime a écrit:
Rien que pour sa bio de Gainsbourg et son amour évident des Beatles et... de bonne musique, ça me le faisait compter comme un "copain".

La photo qui se trouve en quatrième de couverture de la bio qu'il a signée.




Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
orgeatlechien



Inscrit le: 06 Nov 2005
Messages: 1728
Localisation: Hautes-Alpes

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2013 5:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Vraiment pas cool comme nouvelle... Crying or Very sad

J'ai eu l'occasion de le croiser au restaurant le soir après qu'il se soit fait "descendre" à Mons... Il a fait preuve malgrè tout d'un extrème détachement face à ceux qu'il appelait les "No life", sorte de Fans inconditionnels prêt à "tuer" pour sauver l'honneur des artistes vénérés à l'extrème...
Je garderais de lui un très bon souvenir, le souvenir d'un gars très abordable, sympathique et d'un vrai passionné de musique...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2013 6:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Un vrai passionné de musique qui a toujours su avoir le recul nécessaire pour ne pas enculer les enculeurs de mouches.

Après je comprends que son côté touche-à-tout (ou plutôt écrit-sur-tout) ait pu agacer certains. On a toujours l'impression que les Beatles (pour prendre ce groupe en exemple) nous appartiennent. Moi-même, bien que n'ayant jamais rédigé de bouquin contrairement à des gens dont j'ai pour le coup le plus grand respect (Verlant, Krasker, etc...), je m'horripile d'entendre la moindre chose qui ne cadre pas avec la vérité historique et parfois pire : ma vérité historique.

Alors pense bien que je suis content de te lire Le Iench'. Je ne suis pas étonné, de la part d'un tel amoureux de la vie et d'un gars au sourire et rire contagieux qu'il se soit contenté de faire fi de tous ces no life.

Il va nous manquer ce généreux bonhomme qui laissait parler son coeur et ce parfois même sur la raison. Et alors ? Et alors il est mort.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Sep 21, 2013 10:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, il va nous manquer.
Oh que oui.

orgeatlechien a écrit:
Il a fait preuve malgrè tout d'un extrème détachement face à ceux qu'il appelait les "No life", sorte de Fans inconditionnels prêt à "tuer" pour sauver l'honneur des artistes vénérés à l'extrème...

maxime a écrit:
Alors pense bien que je suis content de te lire Le Iench'. Je ne suis pas étonné, de la part d'un tel amoureux de la vie et d'un gars au sourire et rire contagieux qu'il se soit contenté de faire fi de tous ces no life.

J'y étais aussi ce soir-là, avec Orgeat, à Mons. Et je confirme.
On se retrouve, à notre grand étonnement, dans le même resto, à une table de lui.

Ne voulant pas le déranger au départ, on s'est vite retrouver à se rapprocher et discuter de plein de choses, de musique bien-sûr aussi, mais de TV, radio, revues, bouquins, etc... Et à propos de ces fans qui mégotent pour un oui ou pour un non.
Il en rigolait même s'il se faisait une joie de participer à une fête autour des Beatles comme ce Beatles Day de Mons. Et de plus est, sur les terres belges où il aimait se retrouver. Et c'est dans ce contexte qu'il citait volontiers William Shatner, alias Captain Kirk, qui répond dans un sketch de SNL à ces passionnés qui n'avaient de cesse de le titiller sur des conneries relatives à Star Trek en leur retorquant par cette fameuse formule : Get a life ! ...et ces espèces de no life auxquels vous faîtes allusion tous les deux.

Moi, je retiens ça de lui. L'art de ne jamais se prendre au sérieux et surtout savoir prendre du recul par rapport à une passion qui peut devenir très vite envahissante.

Je laisse méditer ceux qui devraient facilement se reconnaître.

Mais la vie continue.
Sauf qu'aujourd'hui, lui n'est plus là.

orgeatlechien a écrit:
Je garderais de lui un très bon souvenir, le souvenir d'un gars très abordable, sympathique et d'un vrai passionné de musique...

Tout pareil.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rockingcloud



Inscrit le: 02 Aoû 2004
Messages: 1811
Localisation: On the hill

MessagePosté le: Dim Sep 22, 2013 4:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai appris la triste nouvelle qu'il y a quelques minutes.

Filou a écrit:

J'y étais aussi ce soir-là, avec Orgeat, à Mons. Et je confirme.
On se retrouve, à notre grand étonnement, dans le même resto, à une table de lui.
Filou


J'y étais aussi, un beau souvenir.
_________________
WHAT IS THIS THING IN LIFE
THAT PERSUADES ME TO SPEND TIME AWAY FROM YOU?
IF YOU CAN ANSWER THIS, YOU CAN HAVE THE MOON.
THIS IS THE PLACE TO BE,
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bridget



Inscrit le: 15 Nov 2002
Messages: 1069
Localisation: Sitting in her nowhereland

MessagePosté le: Mer Sep 25, 2013 12:02 am    Sujet du message: Répondre en citant

Bien triste nouvelle Sad

Je dois avouer que j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'une mauvaise plaisanterie, mourir en tombant des escaliers... puis j'ai réalisé qu'on était en septembre, donc que ça ne pouvait pas être un poisson d'avril, mais une bien triste réalité !

Encore un personnage talentueux qui nous quitte trop tôt !... tandis que les vieux cons de politiciens restent en vie et nous les brisent ! Et si on allait jeter des peaux de bananes sur les marches de l'Assemblée nationale ? Sait-on jamais, on pourrait se débarsasser de quelques-uns avec un peu de chance ! (je sais, je risque la censure...)

Ce cher Gilles a quant à lui joué de malchance...

Il n'a pas eu le temps de venir nous dire qu'il s'en allait, comme le dit si bien Verlaine au vent mauvais...

RIP Gilles et quand tu seras là-haut, va boire un whisky avec Serge, puis allez retrouver George et John et faites fumer la moquette !
_________________
Bisouxxx

Bridget
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Jeu Sep 26, 2013 9:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, Bridget. Absolument d'accord avec toi.
Pas un poisson. Même si ça y ressemble. Même si ça lui ressemble.

Il aurait été le premier à déconner là-dessus.
C'est ça le pire.



Tiens, le mot de son ami CharlElie Couture.
Il en parle. Et il en parle bien.




CharlElie Couture
« Stairway to heaven »
Putain, Gilles c’est quoi cette histoire d’escalier ?

J’étais sur mon piano ce matin quand le téléphone a sonné. Un journaliste m’appelait de France pour avoir mes impressions sur le décès de Gilles Verlant.
- Quoi ? Mais… Euh… ma réaction ? Gilles … ?
Ma tête est vide. Je ne comprends pas ce qu’on me dit. Je bredouille :
- Comment est-ce arrivé ? Mort de quoi ? Quand ?
On me répond succinctement qu’il est tombé cette nuit dans un escalier. Merde ! Encore un escalier tueur. Fait chier.

Je pense à lui. Je l’imagine les quatre fers en l’air. Je l’imagine qui tombe et en même temps il se dit « Merde, mais qu’est ce qu’il m’arrive, non, c’est trop con, c’est impossible, je ne peux pas mourir, j’ai des trucs à finir… ».

J’ai mal pour mon pote.
- Mince, j’ lui ai même pas dit au revoir.
Quand un ami sans va comme ça, par accident, c’est comme un film qui vous claque dans la cervelle avant la fin de l’histoire.

Les souvenirs que nous avions ensemble me sont revenus, confus comme des carreaux de faïence en désordre dans la boîte avant de faire une mosaïque.

Lui qui fut pendant des années la « voix de Canal » était bien plus qu’un chroniqueur léger ébauchant en quelques mots les traits de caractère de ceux qu’il faisait semblant de traiter avec désinvolture, non, Gilles Verlant était de ces vrais journalistes gourmands d’informations, autant consommateurs de concepts que vecteurs de pensées et diffuseurs d’idées.

Nous avons entretenu ensemble une relation d’amitié fidèle pendant plus d’une vingtaine d’années, depuis la fin des années 80 quand il bossait à Rapido sur canal+, jusqu’à un passé plus récent, Gilles ne m’a jamais laissé tomber.

Il avait toujours deux ou trois projets en route en même temps.
Né en Belgique, il aimait la bande dessinée comme d’autres aiment l’Art, il se régalait de toutes les nouveautés.
Erudit du rock, et mélomane invétéré, il aimait la musique autant qu’un besoin. Bien sûr, habitué au show bizz dont il connaissait les ficelles, il avait ses idoles, ses références : Bowie, les Beatles, Balavoine, Gainsbourg ou Françoise Hardy pour n’en citer que quelques uns, mais il restait curieux de tout ce qui se passait dans le domaine de la chanson.
Il avait une impressionnante collection de vinyls et de Cd’s ; dans sa maison de la proche banlieue parisienne, une pièce était entièrement réservée au stockage de tout ce qu’il avait écouté. Il m’a fait parfois découvrir des groupes inconnus, qui pour certains le sont restés, malgré son soutien, mais dont il connaissait chaque détail de la bio.

Gilles était un pro, des médias, adapté à son époque, un homme précis qui se régalait des détails d’importance, un pinailleur jouisseur, un intellectuel actif, qui aimait autant les promenades autour du mont Ventoux que les soirées tumultueuses dans l’électricité parisienne.

Gilles va me manquer. Pourtant je ne l’oublierai pas, et pour cause d’avocat : un été, il y a quelques années, il m’avait invité à venir le visiter dans sa maison de Carpentras. Au petit-déjeuner, chose étonnante, Gilles m’avait suggéré sur le pain, de remplacer le beurre fermier par de la chair d’avocat saupoudrée de poivre pilé. En guise de réveil des papilles, c’était en effet surprenant mais délicieux.
Je ne dis pas que je suis resté un adepte systématique de cette pratique culinaire, mais il n’empêche que, chaque fois qu’il m’est arrivé de le faire, dans une sorte de communion virtuelle portée par le souvenir, j’ai pensé à celui que m’avait inspiré cette recette.

Demain matin, je penserai encore à toi, Gilles.




Oui, vraiment trop con.

J'imagine tout ça façon BD. Telle qu'il l'aimait.
En musique aussi. Pourquoi pas.

On voit bien la scène.
Histoire de voir toute cette dérision dans tout ça.

Je pense à lui. Je l’imagine les quatre fers en l’air.
Je l’imagine qui tombe et en même temps il se dit
« Merde, mais qu’est ce qu’il m’arrive, non, c’est
trop con, c’est impossible, je ne peux pas mourir,
j’ai des trucs à finir… ».


Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Jeu Sep 26, 2013 12:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Très émouvant, direct, imagé et... vrai ce témoignage.

J'imagine que ses obsèques ont eu lieu. Encore une pensée pour lui. Il va manquer, c'est sûr. Il va même, lui-même, manquer le prochain album de Macca. C'est con les escaliers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Sep 27, 2013 1:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

maxime a écrit:
Il va même, lui-même, manquer le prochain album de Macca. C'est con les escaliers.

C'est sûr qu'il aurait pu attendre un peu.
S'il y a une chose qu'il devrait regretter, c'est bien ça Wink

Enfin, tu rigoles, mais regarde ce que me disait Loic Picaud à propos de Verlant après l'avoir prévenu que j'avais repris son "mot à Gilles" :

Merci Philippe, tu as bien fait. Gilles vouait une admiration sans bornes pour les Beatles, presque égale à celle qu'il portait à Gainsbourg. Il avait conscience que tout était écrit sur le sujet mais il n'avait de cesse d'emporter les nouvelles générations à l'écoute des Fab Four. Transmets mes amitiés aux membres de Lucy In The Web. Je me souviens qu'il se régalait aussi de Nilsson : il m'avait trouvé le vinyle de "Flash Harry".

Pas mal, hein ? Wink

Et le hello aux lucynautes que je profite pour transmettre.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Ven Sep 27, 2013 6:49 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oh tu as très bien fait de contacter Loïc Picaud.
Son témoignage et son signe d'amitié réchauffent un peu le coeur.

Merci Filou et merci Loïc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com